Google Map est désormais payant !

Google Map est devenu payant !

Depuis le 16 juillet 2018, Google Maps est devenu payant pour les développeurs et entreprises, une petite révolution qui réveille un marché de la cartographie sur internet longtemps étouffé par le géant américain.

Depuis plus d’une dizaine d’années, Google Maps a acquis une domination écrasante en proposant gratuitement ses services au point de devenir quasiment incontournable. Il faut reconnaître que son service quasi gratuit a permis à de nombreuses entreprises de se développer et constitue une vraie valeur ajoutée.

Google Maps passe à 2 dollars les 1000 cartes statiques téléchargées et à 7 dollars les 1.000 cartes dynamiques téléchargées (les cartes dynamiques sont celles qui permettent par exemple à l’utilisateur de zoomer)

Google offre les 200 premiers dollars tous les mois

Le quota mensuel gratuit de 200 $ suffit à répondre aux besoins de la plupart de nos utilisateurs. Pour éviter toute augmentation soudaine, vous pouvez également définir des quotas quotidiens.

Découvrez ce que votre crédit mensuel de 200 $ offerts peut représenter

Accédez au simulateur de coût pour savoir ce que vous pouvez obtenir avec votre crédit de 200 $ offerts et pour estimer votre facture mensuelle

Quel tarif s’applique au-delà des 200 $ de crédit mensuel offerts ?

Vous ne payez que ce que vous utilisez. Vous pouvez consulter les tarifs et vos dépenses à tout moment dans la console Google Cloud Platform, où vous pouvez également définir des quotas quotidiens afin d’éviter toute augmentation imprévue. En outre, vous pouvez paramétrer des alertes de facturation pour recevoir des notifications par e-mail lorsque les frais imputés sur votre compte de facturation atteignent un seuil que vous avez défini.

Il faut désormais une carte de crédit ou un compte de facturation.

En effet, même si les premiers 200 $ consommés par mois sont gratuits, google map demande de lui communiquer les informations relatives à votre carte de crédit ou à votre compte de facturation afin de couvrir tout montant que vous dépensez au-delà de ce quota. Les 200 $ sont crédités sur votre compte au moment de la facturation. Si vous pensez que vous dépenserez plus que ce quota et que vous n’avez pas de carte de crédit ni de débit pour configurer un compte de facturation, vous pouvez vous rapprocher d’un partenaire Google Maps local pour obtenir de l’aide.

L’annonce de Google a provoqué un afflux de demandes chez les quelques concurrents qui avaient réussi à subsister sur des marchés de niche et peuvent à nouveau rêver de retrouver des marchés plus importants.

La réponse du Géant

« Nous professionnalisons nos produits, c’est un repositionnement de notre offre », affirme-t-on chez Google pour expliquer cette forte hausse de prix. « Et nous offrons un coupon de 200 dollars », c’est-à-dire que la facture ne devient exigible qu’à partir de ce montant, ajoute-t-on de même source.

Cela risque de faire les affaires des concurrents : Mapbox, Bing Maps… Google va-t-il y laisser des plumes ?

Cette mesure va obliger à se poser des questions. Les données de géolocalisation sont devenues un enjeu stratégique et le fait de les confier à un seul acteur présente des risques. On voit aujourd’hui des pompiers et des gendarmes qui ont pris l’habitude de regarder sur Google Street View [le service de navigation virtuelle associé à Google Map, qui propose des images des rues à 360 degrés] avant de partir en mission, et qui s’interrogent sur leur indépendance. En cartographie comme ailleurs, on a plus que jamais besoin d’autres acteurs et notamment d’alternatives libres, si l’on ne veut pas se retrouver un jour ou l’autre pieds et poings liés.

Vous êtes arrivé au bout de cet article, j’en conclus qu’il vous a plu, alors envoyez moi un max d’étoiles ,  et partagez le avec vos amis et vos connaissances sur les réseaux sociaux, avec les boutons ci-dessous :

5 (100%) 4 votes

Partager cet article sur les réseaux sociaux :

Articles similaires

Gagnez en visibilité avec Google my business